RETOUR A LA LISTE
DES ARTISTES

JURGA

JURGA est née en 1977 en Lituanie. Musique, photographie, sculpture sur bois, couture d’art, elle baigne dans l’atmosphère artistique de sa famille et de son pays. Elle fait sa première sculpture en argile à l’âge de 7 ans, s’essaie plus tard au portrait à l’huile, puis au pastel. Mais la situation politique et économique ne lui permet pas de s’orienter vers les Beaux-Arts. Après des études d’anglais à l’université de Vilnius, elle arrive en France en 2001. Sa maîtrise de langues n’y est pas reconnue : elle change de cap et retrouve le pastel, poursuit son apprentissage du modelage de la terre et obtient bientôt ses premiers prix.

Le succès s’accélère. Elle réalise des commandes de sculptures monumentales : pour une résidence universitaire à Marseille ou prochainement pour un nouveau quartier de l’agglomération de Rouen. Et, si elle est encore une artiste jeune, ses oeuvres connaissent un succès croissant, en France, en Italie, en Belgique, à Taïwan et en Chine.

Seuls des bronzes sont maintenant disponibles mais, sous leur patine polychrome ou parfois bleutée, leur surface rugueuse conserve toute l’apparence de la terre. Les collectionneurs se mobilisent désormais et ses sculptures, exposées en permanence à la Galerie MAZNEL, deviennent rares.

L’artiste vit et travaille en Bourgogne, où son atelier n’est pas accessible au public.

JURGA souligne l’importance de nombreux artistes pour elle. En tout premier lieu le peintre SOUTINE. Elle se réfère aussi à CARPEAUX, MICHEL-ANGE et RODIN. Et elle dit son admiration pour ses contemporains Fabienne VERDIER, Jurgen LINGL REBETEZ, Nichola THEAKSTON, Anne Valérie DUPOND, Paul DAY, Andy ANDERSON, CODERCH et MALAVIA, Yoshie KURODA, Mitsy GROENENDIJK, Sophie FAVRE.

Pour elle une oeuvre d’art ajoute au talent technique une part de magie capable de lui transférer la personnalité de son auteur. L’artiste doit devenir ce qu’il sculpte. S’efforcer avec obsession de rapprocher constamment sa tête, son coeur et ses mains. Pour finalement se laisser guider humblement dans son acte créateur par cette force intérieure.

Quant aux enfants et maintenant aux adolescents que modèle JURGA, ils ne représentent pas un être en particulier. Il faut y déceler la part fragile des enfants que nous restons tous bien souvent, alors même que notre monde - si beau mais souvent cruel et fou - nous impose d’agir comme si nous étions forts, responsables, irréprochables et infatigables. La rêverie, et non pas la tristesse, qui les habite en est le reflet.


































cliquez sur une image
pour l'agrandir...

"C'Est mon Lapin"

bronze, 36x25x23cm

"Come On, It's Just a Window"

bronze, 47x18x13cm

" Dreaming my Dreams"

bronze, 38x18x17cm"

"Equilibre"

bronze, 59x48x40cm

"Erna"

bronze, 51x44x24cm

"Florence"

bronze, 28x28x27cm

"Quand J'Etais Petit"

bronze, 51x40x34cm

" Reading"

bronze, 39x18x28cm

"Sidonie"

bronze, 26x25x24cm

"Sleeping on my Moon"

bronze, 44x34x20cm

"Nina"

bronze, 75x55x52cm

"How do I Fix Thee"

bronze 4 sur 8 polychrome, 59x27x25

"I Got You"

bronze 1 sur 8, 77x51x37cm

"Je t'Aime Un Peu Beaucoup"

bronze 1 sur 8, 38x37x20cm

"Je Veux 99 Lapins"

bronze 6 sur 8, 39x28x38cm

"Raphine"

bronze 1 sur 8, 29x17x15cm

"Sagesse"

bronze, 69x26x14c